Le carnet numérique du logement peut-il être un levier commercial pour les constructeurs de maisons ?

 In Outils Numériques, Relation Client Constructeur, Satisfaction client

A 10 mois de l’obligation faite aux constructeurs de maisons de mettre à disposition de leurs clients un carnet numérique du logement, certains constructeurs s’interrogent sur l’effet de levier que pourrait jouer cet outil sur leurs ventes. Qu’en est-il ?

 

Rappel : le carnet numérique du logement

Rendu obligatoire le 1er janvier 2020 pour les constructions neuves par la loi ELAN, le carnet numérique du logement doit offrir une meilleure connaissance du logement à ses occupants. Il servira également de base d’information aux professionnels devant intervenir pour des travaux. Enfin, il devra permettre de sensibiliser ses occupants sur la performance énergétique et la qualité de leur habitat.

La mise en œuvre pour les constructeurs

Il existe une dizaine de solutions sur le marché que les constructeurs peuvent déployer. Concrètement, le carnet est ouvert aux particuliers à la remise des clés. Le particulier y trouvera à minima : Les différents documents liés à sa construction (plans, DPE…), les notices des équipements installés, un guide d’entretien, la possibilité d’enregistrer ses travaux et un suivi des consommations du logement. Pendant le chantier, le carnet numérique a donc peu d’intérêt pour le particulier (qui est concentré sur la construction) et n’est d’aucun secours pour le conducteur de travaux (pour gérer la relation avec son client). Avec sa généralisation, le carnet numérique ne sera pas non plus un argumentaire différenciant pour le commercial. Ainsi posé, le constructeur peut-il trouver dans le carnet numérique un levier commercial ?

Le carnet numérique comme prolongation d’un espace de suivi de projet

Une réponse est peut-être à rechercher dans l’intégration d’un espace de suivi de chantier au carnet numérique.

En phase chantier, le particulier y trouverait tous ses documents, plans, photos de sa construction. Une partie de ceux-ci pourraient être automatiquement transmis vers le carnet numérique du logement à la livraison de la maison. Le carnet serait ainsi la continuité d’un outil utilisé par le particulier en phase chantier et auquel ce dernier se serait accoutumé. Le regroupement de ces deux fonctions donnerait un argument fort au constructeur qui mettrait ainsi en exergue la qualité de l’accompagnement de son client à la fois en phase chantier et après la livraison.

C’est sur ce type de solution intégrée que l’équipe SCOPLAN travaille avec l’aide de certains constructeurs et de leurs partenaires. Un démonstrateur sera disponible en avril 2019.

Si vous souhaitez être informé, merci de nous transmettre un e-mail à info@scoplan.com

 

 

 

LES AUTRES ARTICLES

Start typing and press Enter to search